Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Actualité

EXPOSITION – AUTOUR DES RENCONTRES À TISSER

Pratique

EXPOSITION – AUTOUR DES RENCONTRES À TISSER

Dans le cadre du festival « Les Rencontres à Tisser » les artistes Léa Hussenot, Florencia Escalante, Corentin Seyfried, Alban Dreyssé et Hafid Mourbat vous proposent de découvrir leur travail !

L’un des objectifs avec le festival Les Rencontres à Tisser, c’est aussi de tisser des liens entre les différentes disciplines artistiques et notamment celui des arts plastiques. Durant toute la durée du festival, du 7 au 9 juillet, le CIRA vous invite donc à découvrir l’univers de ces 5 artistes, mais avant ça ils vous ont préparé un avant goût de leur travail !

Découvrez les artistes

Léa Hussenot :

C’est avant tout un attrait pour l’objet livre en lui même, pour le papier et le travail manuel qui me pousse vers l’artisanat d’art. Former à la reliure, j’ai pratiqué ce que mes maîtres m’ont transmis au sein de différents ateliers. Avec le temps, vient l’apprentissage et la pratique de la gravure ainsi que la découverte du livre d’artiste contemporain.

Aujourd’hui, je puise depuis dans les savoir-faire qui m’ont été transmis pour créer et proposer des objet-livre, des estampes et des dessins. Les axes de recherche s’affinent. Je passe perpétuellement par le dessin pour créer des visions qui abordent de manière intime notre rapport au temps, à son élasticité et à son épuisement. Je procède souvent par accumulation et répétition de formes, par empreintes et épuisement de l’encre.

Par les objets que je crée, j’invite à une réflexion sur le livre, notre façon de le collectionner et sa place sur nos étagères. Je m’attache aux détails cachés dans des recoins et aime que le spectateur puisse observer ces détournements à la dérober.

Alban Dreyssé :

Alban Dreyssé est artiste, aquafortiste et taille-doucier. Il vit et travaille à Strasbourg. Spécialisé dans les différentes techniques de la gravure, il a fondé l’Atelier Imago il y a cinq ans, un espace artistique dédié à la gravure et l’édition d’estampe. L’Atelier Imago est une fabrique à image où se rencontrent artistes amateurs et professionnels, pour apprendre et pratiquer les techniques de l’estampe à la fois classiques et expérimentales.

Son travail prend la forme d’une chronique d’un quotidien intime devenu mythique. Dans un mouvement de réciproque, ce travail questionne la mythologie antique, le fabuleux s’échappant à la réalité. L’artiste puise son inspiration dans les mythes classiques et personnels, qui révèlent une simplicité de l’ordinaire : les divinités, le sacré, le fabuleux ne s’opposant pas à l’ordinaire, au commun, au banal. La sensualité sublime la vie quotidienne et la confine au divin. La mythologie est ramenée au réel.

Hadid Mourbat


Je crée des oeuvres à partir de ma collection d’objets récupérés. Je choisis des matériaux que ce monde du prêt-à-jeter fournit en abondance, que je transforme, réorganise en fonction de leurs caractéristiques, je leurs attribue de nouvelles formes et de nouvelles significations. En tant que composante d.une sculpture picturale, ces objets derécupérations retrouvent une dignité et une valeur.