08
Oct
Jazz, James Carlès
13:15 à 15:00
À partir de 08-10-16 à 09-10-16

N1 : Sam. 13h15 à 15h15 / Dim. 10h à 12h
N2 : Sam. 15h30 à 17h30 / Dim. 13h à 15h

« Partager un moment collectif de danse qui se vit avec intensité dans la joie, le concret de la matière et du présent, la relation bienveillante à l’autre ; à soi. Le flux, le rythme et la musicalité seront des éléments essentiels dans cette démarche »

En fonction du vécu et du niveau des stagiaires, divers outils sont mis en oeuvre pour atteindre cet objectif. Ces outils sont puisés dans le répertoire des techniques de motricité avec une approche polycentrique de : Alignement, dynamique verticale, appuis, centres, mobilités, coordinations-dissociation, regards, etc.). Des outils de perception, de sensation, d’écoute ou de créativité reçues ou développés dans notre parcours de chorégraphe, interprète et pédagogue sont également mis en oeuvre. Nos explorations ayant principalement porté sur les points de jonction entre les danses de tradition sociales (urbaines ou rurales) et les danses de tradition « théâtrales » ; C’est dans ces territoires que nous puiserons nos inspirations, expérimenterons des outils qui nous permettrons de danser. Danser pour nous signifie, grandir, mieux nous relier au monde avec légèreté et optimisme.

James Carlès est chorégraphe, chercheur et conférencier. Il reçoit une formation initiale en danses et musiques d’Afrique et de sa Diaspora puis il se forme auprès des grands noms de la danse moderne à New York et à Londres principalement. Depuis 1992, il a engagé une démarche artistique et analytique qui explore les « lieux de jonctions » entre les danses, rythmes et philosophies d’Afrique et de sa Diaspora avec les techniques et les cadres de pensées occidentales. À ce jour, le répertoire de sa compagnie est riche de plus d’une cinquantaine de pièces de sa propre création et d’auteurs comme Katherine Dunham, Pearl Primus, Talley Beatty, Asadata Dafora, Géraldine Armstrong, Rick Odums, Wayne Barbaste, Carolyn Carlson, Robyn Orlin, etc. James Carlès travaille actuellement comme interprète pour Mark Thompkins et Heddy Maalem autour d’un tryptique de soli sur le sacré (création 2016-2018).